Gîte «Le Carcassès»


   
  

 
Accueil
Description
Photos Historique
Tarifs
Réservation
A visiter
Accès






 

 

 

 

 

 

Liens vers sites amis

Partenaires de référencement

 



Le site était très fréquenté au Moyen-Age.
Le Carcassès était un endroit incontournable où les chemins venant de Mouthoumet et de Laroque de Fa se rejoignaient.
De plus, par l'Orme Mort et le col de Cédeillan, il permettait de relier le Termenés au Pérapertusés.




En cours de restauration depuis 1983, il reste encore des parties non reconstruites ou en cours de reconstruction.
Ci-contre, la tour en ruines.
Outre beaucoup de murs en pierres apparentes d'origine, le hameau regorge de témoignages du passé pour qui sait les lire : puits médiéval, murettes en pierre, chênes de 300 ans d'âge environ...


En 1163, on apprend l'existence d'un château de Carcassès parmi les biens de la famille de Termes. L'existence de ce château gardant le chemin d'accès au Peyreperthuse semble être une conséquence de la guerre du Razès qui opposa en 980 les comtes de Cerdagne et de Carcassonne, se conclut par le partage en deux du Razes, et la construction de part et d'autre de châteaux frontière. Ce château aurait pris le nom de Carcassès, du nom de la région de Carcassonne. Sous la suzeraineté de la famille de Termes existait une famille seigneuriale à Carcassès.
En 1179, Johan Carcassès est un chevalier du vicomte de Carcassonne.
En mai 1217, un certain "Valguerio des Carcasses" est cité parmi les hommes de Guillaume de Peyreperthuse lorsque celui-ci fait sa soumission à Simon de Montfort. Au XIIIème siècle, on connaît un Arnaud de Carcassès, troubadour de Carcassonne.
Le château fut pris par Jean de Beaumont lors de la campagne de 1240, alors que le gros de l'armée effectuait le siège de Laroque de Fa. Par la suite, Carcassès fut très certainement rendu à son seigneur, Olivier de Termes, en même temps que ses autres biens puisque celui-ci vend ce territoire au roi en 1260.
Ensuite, il semblerait qu'en 1262, les Templiers de Peyrens aient acheté le lieu.
En 1270, une certaine Vésiade, veuve de Raimond Albard vend tout ce qu'elle possède sur le château et le terroir de Carcassès aux mêmes templiers. Le lieu est ensuite passé aux Hospitaliers après la dissolution de l'ordre.

Par la suite, l'histoire du hameau ne se différencie pas de celle de Laroque de fa et le terroir de Carcassès, qui devait également comprendre la ferme de Borde Grande fut rattaché à Laroque de Fa à la fin du XVIIème siècle ou au début du XVIIIème.

S'il est impossible de retrouver les vestiges de l'ancien "castrum de Carcassesio", les petites terrasses dominées par un léger mamelon boisé semblent témoigner du site de l'ancien habitat et du château seigneurial. L'intérêt du Carcassès résidait très certainement dans sa position de carrefour.

Dans le terroir de Carcassès, notamment près du hameau et près de la métairie de la Parade existent des filons miniers qui ont été exploités au XIXème et au XXème siècle pour la baryte et peut être au Moyen Age pour le cuivre argentifère.

Bibliographie :
- pages 196 et 197 du livre de René QUEHEN et Dominique DIELTENS "Les Châteaux Cathares et les autres"
- mémento sur Laroque de Fa d'après le site du massif de mouthoumet, www.massif-mouthoumet.org

   


Site créé et référencé par Aude-Web.fr